Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Home - CNRMH > Centres de référence - Laboratoires de référence > Hepatitis A, B, C, D et E viruses
 

 Labo coordonnant

 
  
  
 

 News Flash MAI 2022

 
Hépatite - Epidémie d'hépatite chez les enfants en Europe
Cet épisode est suivi en coopération avec le CNR "Pathogènes respiratoires"​.

Le 6 avril 2022, le Royaume-Uni (RU) a signalé une augmentation du nombre de cas d'hépatite aiguë chez les enfants. Par la suite, d'autres pays ont également signalé des cas depuis le 1er octobre 2021. 

Les cas sont caractérisés par des taux élevés de transaminases (ALT et/ou AST > 500 UI/L) et souvent par un ictère (= jaunisse). La cause de l'hépatite est inconnue : les virus qui causent habituellement l'hépatite (virus de l'hépatite A, B, C, D et E) n'ont été détectés dans aucun des cas. 

Actuellement, l'hypothèse la plus probable est que la poussée est liée à un agent infectieux, en particulier un adénovirus (type 40/41F), qui pourrait donner ce tableau clinique, si l'infection est associée à un cofacteur lui-même encore inconnu. D'autres causes possibles sont également étudiées. 

En Belgique, une analyse de risque a également été réalisée et il a été demandé aux pédiatres et aux infectiologues de signaler tous les cas probables aux autorités sanitaires régionales. La définition de cas probable est la suivante : " Un enfant (jusqu'à 16 ans) présentant une hépatite aiguë et des transaminases élevées (AST et/ou ALT > 500 UI/L), chez qui les hépatites A à E ont été exclues, avec un premier jour de maladie à partir du 1er octobre 2021 ". 

Jusqu'au 11 mai, 9 cas probables (8 en Flandre) ont été signalés. Une enquête auprès des laboratoires montre que ce tableau clinique chez les enfants a également été observé les années précédentes : il n'est donc pas encore possible de conclure si ce nombre est supérieur au nombre attendu. L'étiologie étant inconnue, aucune mesure de contrôle appropriée ne peut être recommandée à ce stade. 

Les laboratoires peuvent envoyer des échantillons suspects au CNR de l'hépatite :
  • accompagné du formulaire de demande spécifique (voir menu au gauche) ;
  • Voir aussi le bulletin d'information du CNR sur l'hépatite : bulletin d'information mai 2022​.

WORKFLOW
  1. Les échantillons remplissant les critères de définition sont envoyés au CNR pour les virus des hépatites (Sciensano) par voie normale accompagnés du formulaire de demande ad hoc dûment complété.
  2. Sciensano envoie les échantillons au CNR pour les maladies respiratoires (UZ Leuven) pour que soit effectuée une PCR Adenovirus.
  3. En cas de résultat positif, le CNR pour les maladies respiratoires (UZ Leuven) effectue le typage.
  4. En cas de résultat négatif, le CNR pour les maladies respiratoires (UZ Leuven) effectue une analyse métagénomique sur l’échantillon.
  5. L’excédent d’échantillon est conservé au CNR pour les virus des hépatites (Sciensano) dans le cas où des analyses complémentaires devraient être effectuées.
  6. Une fois les résultats connus, le CNR pour les virus des hépatites (Sciensano) se charge du rapportage aux clients.

TESTS EXECUTÉS
  • qPCR Pan-Adenovirus qPCR         (UZ Leuven)
  • Typage Adenovirus                     (UZ Leuven)
  • Métagénomique Illumina             (UZ Leuven)
Mis à jour août 2022

Bien que la cause de ces hépatites infantiles n’ait pas encore été déterminée avec certitude, une infection par un Adenovirus semble en être un facteur ou un cofacteur (https://doi.org/10.2807/1560-7917.ES.2022.27.31.2200483). Une publication récente (https://doi.org/10.1101/2022.07.19.22277425) évoque une infection par Adeno-associated virus 2 (AAV2) comme étant une hypothèse étiologique. 

Le virus st détectable dans le plasma. Par conséquent, nous vous saurions gré de prélever du sang total et de nous faire parvenir le plasma. Nous considérons toutefois important de continuer les investigations dans d’autres matrices et nous vous invitons à continuer à nous envoyer des selles par exemple lorsque c’est possible.


 

 Demandes de test

 
  
Pièces jointes
  
  
1
  
2
  
3
  
4
  
5
  
6
  
7
  
8
  
9
  
10
  
11
  
12
  
13
  
14
  
15
  
16
  
17
  
18
  
19
  
 
 
 

 Labo associé

 
  
  
 

 Sommaire des analyses et facturation

 
Analyses
Analyses LMM *
   
   
Analyses CNR
Selon critères d'acceptation :
voir fiches de test ci-dessous
Code INAMI
A charge du patient
Sans code INAMI,
A charge du CNR
​Hépatite A : Sérologie IgM ​551353-551364
Screening, Diagnostic d'un cas avec signes cliniques
​Non ​Confirmation
​Hépatite A : Sérologie Igtot ​551375-551386
Screening, Diagnostic d'un cas avec signes cliniques
​Non ​​Confirmation
​Hépatite A : Détection
de l’ADN par PCR
​Non Non​ ​Confirmation
Hépatite B : Détection
de HBsAg par sérologie
551390
Diagnostic et contrôle de l'évolution de l'hépatite virale B
 Non
Confirmation
Hépatite B : Détection
de l’ADN par PCR
 Non
 Non
Confirmation
Hépatite B : Génotypage
 Non
 Non
Surveillance
Hépatite B : Résistance antivirale
 Non
 Non
Résistance thérapeutique
Hépatite C : Sérologie, Ig
561154
Diagnostic et contrôle de l'évolution de l'hépatite virale C
 Non
Confirmation
Hépatite C : Détection de l’ARN par PCR
 Non
 Non
Confirmation
Hépatite C : Génotypage
 Non
 Non
Surveillance
Hépatite D : Sérologie, Ig
 Non
 Non
Diagnostic
Hépatite E : Sérologie IgM
551655
Screening,
Diagnostic d'un cas avec signes cliniques
 Non
Confirmation
Hépatite E : Sérologie IgG
551655
Screening,
Diagnostic d'un cas avec signes cliniques
 Non
Confirmation
Fiche du test
Hépatite E : Détection de l’ARN par PCR
 Non
 Non
Diagnostic d'un cas avec signes cliniques
Hépatite E : Génotypage
 
 Non
 Non
Surveillance